Ce masque figé dans la pierre me ressemble énormément. Le regard vide, figé comme la pierre, ce reflet qui pourrait faire penser à une larme de mélancolie, sa bouche inexpressive, voire désespérée. Figé dans la pierre, le temps et l’espace, seul à regarder dans le vide, laissant paraître le désespoir. Il me fait penser à moi car j’ai ce sentiment d’être un peu comme lui, perdu dans la solitude, chagriné, avec le sentiment de ne pas pouvoir sortir du désespoir et de cette enveloppe de pierre qui empêche de pouvoir exprimer d’autres sentiments. La seule différence que j’ai avec lui, c’est que je pourrai briser ce voile de pierre et laisser apparaître un peu de moi et de bonheur. Pauvre de lui qui n’aura jamais cette aptitude. Mais moi, je suis humain et je vais me battre pour briser ce masque que je porte depuis trop longtemps, pour un avenir meilleur…

Stevie, le 8 février 2016